Quel est le salaire moyen d’un serrurier ?

Sommaire

 

La serrurerie est un secteur d’activité qui attire énormément les jeunes. Exerçant un métier artistique, le serrurier-métallier est un professionnel réalise, installe, répare et dépanne diverses constructions métalliques et serrures en tout genre. Cette profession requiert ainsi des compétences et des qualifications avérées ainsi qu’une prise de risque énorme. Ses travaux sont généralement payés plus cher, ce qui est plus que normal. Si vous êtes un apprenti serrurier, à quel salaire minimum, taux horaire ou mensuel, pouvez-vous prétendre ? Quel est le salaire moyen d’un serrurier actuellement ? 

 

Salaire serrurier : selon l’expérience, la région et le type d’entreprise

 

Le calcul du salaire mensuel d’un serrurier prend en compte plusieurs éléments. En effet, au début de ses activités, un serrurier travaillant dans le secteur du bâtiment gagne le montant du SMIC, ou un peu plus. Au fur et à mesure de ses montées en compétences et en expériences, ce salaire de base augmente. Dans certaines régions de France, les rémunérations d’un serrurier sont beaucoup plus élevées. Il en est de même si l’artisan dispose de sa propre entreprise de serrurerie, il peut même doubler son salaire brut mensuel ainsi que ses diverses primes et indemnités. Retrouvez sur ce site un exemple d’entreprise de serrurerie qui bénéficie d’une forte réputation, et donc d’une bonne grille de salaire : https://serruriers-occitans.fr

Ainsi, le salaire moyen en France d’un serrurier dépend de 3 éléments : 

  • une bonne expérience ; 
  • la région d’exercice ; 
  • et le statut professionnel.

 

L’expérience 

Le montant du salaire net annuel d’un serrurier dépend de son ancienneté dans ce secteur d’activité. Le salaire brut perçu par un expert diffère largement de celui des apprentis. Car, celui-ci est justifié par des qualifications et des expériences plus poussées. Le salaire de l’apprenti est peu élevé au début de son contrat de travail auprès d’une entreprise de BTP. Sa rémunération brute et sa prime d’activité sont déterminées à l’entretien d’embauche. Tout dépend des horaires de travail : à temps-plein, à temps-partiel, avec des heures supplémentaires, en CDI ou en CDD, etc. Après quelques années d’expériences, le serrurier peut demander une augmentation de salaire ou une revalorisation de ses compétences.

 

La région

Le pouvoir d’achat dans les régions en France n’est pas similaire. Le niveau de vie en Ile-de-France et en région du Sud-Est est, par exemple, considéré comme très élevé. Par rapport aux autres régions comme le Grand-Ouest, le Grand-Est et le Sud-Ouest, les salaires par secteur d’activité sont ainsi plus conséquents. Un serrurier installé et travaillant dans l’une de ces régions perçoit alors une rémunération plus intéressante. Évidemment, le salaire perçu dépend du nombre d’heures de travail, mais reste néanmoins plus élevé. 

 

Le statut professionnel 

Un serrurier-salarié et un serrurier à son compte sont rémunérés différemment. Pour ceux qui travaillent en entreprise, d’autres cotisations salariales et charges sociales sont retenues de leur salaire. L’impôt sur le revenu et l’impôt à la source seront encore à déduire sur leur bulletin de salaire. A contrario, ceux qui travaillent à leur compte, dans le secteur privé, n’ont pas de charges patronales à payer et perçoivent un salaire plus intéressant. En revanche, la rémunération varie en fonction de la réputation et de la base de données clients de l’entreprise. Le montant du salaire perçu diffère ainsi chaque mois.

 

Comment calculer votre salaire de serrurier ?

 

Actuellement, le salaire moyen d’un serrurier est compris entre 19 404 et 26 215 euros brut par an. Ce qui équivaut à un salaire moyen de 1 261 à 1 766 € nets par mois pour un grand débutant, et jusqu’à 3 000 € ou plus pour les experts. Le serrurier-métallier élargit à présent ses domaines de compétences, et l’évolution du salaire suit cette tendance. Les clés, les serrures et les gonds ne sont donc plus les seuls travaux pouvant être affectés à ce professionnel. Il travaille également sur la charpente et les diverses constructions métalliques : pont, pylône, passerelle, véranda, fenêtre, porte, etc. Pour calculer le salaire d’un serrurier-métallier, il importe ainsi de se référer à ses diplômes, ses compétences et ses expériences. Pour devenir serrurier-métallier, les formations professionnelles vont du CAP au BTS. Le salaire peut évoluer selon les termes établis par l’entreprise qui emploie le professionnel. Sur la fiche de paie, plusieurs éléments vont permettre de déterminer le salaire :

  • la convention collective ; 
  • la catégorie socio-professionnelle : CSP 63, CSP 68, CSP 21 ; 
  • la catégorie : 634b pour le serrurier qualifié et 682a pour le serrurier non qualifié ;
  • le genre : les hommes gagnent un salaire mensuel moyen plus élevé que les femmes ; 
  • le taux AT/MP ou Accidents de Travail/Maladies Professionnelles.

S’il s’agit encore d’un contrat d’apprentissage, le salaire dépend de : 

  • l’âge de l’apprenti ; 
  • l’année d’exécution du contrat ; 
  • et du SMIC horaire de l’année en cours servant de base de calcul.

La fiche de paie sera alors établie en tenant bien compte de tous ces éléments. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Des formations professionnels pour développer votre entreprise !

Vous souhaitez former vos employés ou vous intéressez simplement à l’actualité du monde de la formation ?