Devenir artiste paysagiste : toutes les informations clés

Sommaire

Véritable passionné par la beauté de la nature, le paysagiste consacre son art et sa créativité dans l’élaboration de paysages. Pouvant également porter le nom « d’architecte paysagiste », celui-ci est notamment en charge de la conception et des aménagements du futur jardin botanique.

Son rôle de concepteur l’oblige alors à savoir établir des croquis pour permettre à ses ouvriers d’aménager l’espace le plus précisément possible. Il assure alors d’offrir à ses prestataires une conception originale pour rendre les espaces-verts accueillants, beaux et naturels.

Un artiste paysagiste : qu’est-ce ça fait ?

Fiche métier

Pour commencer, il est important de mettre au clair que l’artiste paysagiste n’est pas un jardinier, malgré qu’il maitrise toutes les ficelles du métier (maîtriser les instruments aratoires, connaitre toutes les variétés de plantes et de végétaux, connaître les techniques de plantations, etc…). L’artiste paysagiste possède ainsi des aptitudes en :

  • Tonte de pelouses ou de gazon ;
  • Élagage d’arbustes ;
  • Taille de haies ;
  • Dallage de murets ou d’allées ;
  • Etc…

Certes il est commun d’entendre parler de jardinier-paysagiste, or le paysagiste a pour principal rôle la conception d’aménagements paysagers selon un cahier des charges précis. Il doit faire preuve de créativité et d’un grand sens de l’esthétisme pour pouvoir établir des croquis adaptés aux goûts, aux besoins et aux envies de ses prestataires. Il doit alors être en mesure de proposer des solutions concernant les matériaux à utiliser, la méthode de réalisation des travaux ou les problèmes liés au climat ; mais aussi proposer des idées sur le style de paysage, les plantes à y intégrer et les caractéristiques du jardin (ornements paysagers, massifs de fleur, etc…).

Méthodes de travail

Il réalise ses conception à l’aide logiciels spécialisés, mais également en usant de croquis, de dessins et des esquisses, et il s’occupe en parallèle de l’élaboration des documents techniques et administratifs nécessaires pour pouvoir mener à bien le projet :

  • Clauses légales ;
  • Règlement d’appel d’offres ;
  • Acte d’engagement ;
  • Plans des terrassements ;
  • Plan des réseaux d’irrigation ;
  • Etc…

L’artiste paysagiste peut être mené à collaborer étroitement avec des spécialistes de la flore, tels que les spécialistes en holiculture, ou des spécialistes de l’aménagement comme des architectes ou des urbanistes.

Quelles sont les qualités requises pour devenir artiste paysagiste ?

Pour tous ceux qui veulent se lancer dans le métier de paysagiste, certaines compétences sont à posséder. Ces compétences peuvent s’apparenter à celles qu’on retrouve dans le cadre d’une reconversion pour devenir jardinier, notamment :

  • Un esprit créatif et le sens de l’esthétisme : Des qualités importantes dans le cadre de la conception des croquis et des plans du futur jardin. Il doit pouvoir créer un environnement vert beau et conceptuel, faire ressentir son art à travers ses travaux ;
  • La robustesse : Etant donné qu’il s’agit d’un métier qui se pratique principalement en extérieur, le paysagiste se doit pouvoir encaisser les intempéries (chaleur, pluie, neige, vent,…), mais aussi supporter le fait de rester debout ou en déplacement durant plusieurs heures ;
  • La minutie : Le paysagiste doit manier des plantes vertes, donc des êtres-vivants. De ce fait il se doit d’être très minutieux dans la prise en main des plantes (leur nature, le type de sol,…), dans leur entretien (plantation, arrosage,…) et surtout dans l’organisation de leur aménagement ;
  • Un sens managérial : Etant donné que dans la plupart des cas, le paysagiste doit employer des ouvriers pour réaliser les travaux, celui-ci doit être en mesure de diriger parfaitement son équipe afin de s’assurer que l’aménagement se passe sans encombre.

Quelles formations pour devenir artiste paysagiste ?

Voici la liste des formations dont l’étudiant paysagiste peut bénéficier :

Pour devenir ouvrier paysagiste :

  • CAP : BPA Travaux des aménagements paysagers, CAP agricole Jardinier paysagiste, CAP agricole Métiers de l’agriculture ;
  • Bac : Bac-pro Aménagements paysagers, BP Aménagements paysagers.

Pour devenir technicien paysagiste :

  • Bac-pro aménagements paysagers ;
  • BTSA aménagements paysagers.

Pour devenir concepteur paysagiste :

  • Diplôme d’ingénieur spécialisation paysagère, diplôme de l’Ecole Supérieur d’Architecture des Jardins, Diplôme d’Etat de Paysagiste.

Salaire et possibilités d’évolution

Le salaire du paysagiste varie en fonction de plusieurs critères :

  • Selon son niveau de formation et de son statut, public ou privé, il peut gagner entre 1 500 € à 2 500 € par mois
  • Un paysagiste concepteur niveau bac +5 peut toucher environ 2123 € par mois
  • Un paysagiste libéral peut gagner entre 2 000 € et 4 500 € par mois.

Concernant la possibilité d’évolution, le technicien paysagiste peut aspirer à devenir architecte paysagiste ou ingénieur paysagiste après avoir suivi des formations et obtenu le diplôme adéquat. Pour exercer ses nouvelles fonctions, l’étudiant doit posséder des connaissances scientifiques élevées.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Des formations professionnels pour développer votre entreprise !

Vous souhaitez former vos employés ou vous intéressez simplement à l’actualité du monde de la formation ?